DEVELOPPER L'ECONOMIE DE PROXIMITE POUR RENDRE LA VILLE DESIRABLE

NOTRE DEMARCHE : PENSER L'URBANISME LOCAL

Ecouter les aspirations et la créativité des habitants, permettre aux usagers de devenir acteurs de leur cadre de vie et d’exprimer leur créativité, développer une vision harmonieuse et unifiée du triptyque habitat / espace public / économie de proximité, tisser du lien social et intergénérationnel, sont des clés de la qualité de vie dans les quartiers.
C’est cette démarche éthique et éco-responsable que EthiCité souhaite promouvoir et accompagner.

Disparition du commerce de proximité : beaucoup de métropoles ont subi, et subissent encore, des mutations déstructurantes affectant à la fois la qualité de vie et la sécurité des habitants : spéculation foncière, disparition du commerce de proximité, annexion de linéaires entiers de rues par la mono-activité, déshérence, paupérisation ou uniformisation

Cette évolution n’est pas inéluctable, elle peut être prévenue, voire inversée grâce à une vision d’ensemble de l’aménagement des quartiers combinant le triptyque espace public/logement/activité et privilégiant la concertation et la participation locale.

Des habitants acteurs de leur cadre de vie : au schéma classique top-down d’un plan d’urbanisme central segmenté et subi localement, générateur d’incompréhension et d’uniformité et considérant souvent par ailleurs que l’activité commerciale relève du strict ressort du secteur privé, peut être substitué une démarche holistique mais locale. Celle-ci tient compte des aspirations et besoins des riverains et usagers, est élaborée avec leur concours et leur permet de devenir acteurs du développement de leur cadre de vie plutôt que victimes d’une urbanisation incomprise.

Cette démarche est vertueuse dans la mesure où elle permet une meilleure acceptabilité des prescriptions nécessaires à un développement éthique et éco-responsable, elle se doit d’être agile et itérative, pensée sur le temps long, en pariant sur un développement économique local où initiative privée et profit peuvent aller de pair avec entreprenariat éthique.

En ensemençant le quartiers grâce à des initiatives -y compris des micro-initiatives- tissant du lien social et intergénérationnel, cette politique locale préserve, restaure voire augmente la qualité de vie et la sécurité. Elle permet aux habitants une véritable appropriation de leur cadre de vie.

Didier DELY fondateur d'Ethicité

Développement éthique et éco-responsable au service de la qualité de vie urbaine

Didier Dely a consacré sa vie professionnelle à l’action publique locale. Durant plusieurs décennies, ingénieur général et haut-fonctionnaire de la Ville de Paris, il a exercé des responsabilités importantes au service de la Cité, œuvrant tour à tour dans les domaines de l’espace public, de l’architecture, de la logistique urbaine, des transports et de la gestion de crise.

En 2008, il devient directeur général de l’eau et de la propreté, poste qu’il occupera jusqu’en 2012 et où il développera ses convictions en matière de préservation des ressources naturelles et de gestion éco-responsable des déchets, privilégiant le réemploi, le recyclage et la valorisation.

En 2012, il est nommé directeur général de la SEMAEST, société d’économie mixte d’animation économique au service des territoires où il promeut le concept de Nouvelle Economie de Proximité et œuvre à la création du Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale au sein de la « Loi Pinel ». Il présidera simultanément la Foncière Paris Commerces qu’il contribuera à créer avec la Caisse des Dépôts et le Crédit Mutuel ARKEA.

Fort du succès des opérations de revitalisation des quartiers qu’il a mises en œuvre avec ses équipes, animé par la conviction que le mieux-vivre et le vivre ensemble passent par le développement de l’économie de proximité, il décide, lorsqu’il quitte ses fonctions publiques, de poursuivre son action et de partager son expérience en créant EthiCité.

Ressources, Bibliographie, Articles

%
% de boutiques d'un quartier à maitriser pour le redynamiser
%
% des centres villes où la situation s'est dégradée et où la vacance a augmenté depuis 2001
%
% de Français souhaitant disposer d'une plus grande diversité de commerce à proximité de leur lieu de vie
%
% de Français considérant que la qualité de vie dans leur quartier est directement liée à la présence de commerces de proximité

Contactez nous

Fermer le menu